La musique militaire dans le fonstionnement des armees: l’example francais (v.1300-v.1550)

France 13th centuryLa musique militaire dans le fonstionnement des armees: l’example francais (v.1300-v.1550)

Philippe Contamine

From Crecy to Mohacs: Warfare in the Late Middle Ages (1997)

Abstract

Mon propos s’adresse à <<tous ceux qui prennent plaisir a lire et escorter les faits de la guerre.

À l’intererierur de l’époque envisagée, la musique militaire se présente comme un aspect parmi bien d’autres de ce qu’on peut appeler les bruits de la guerre: songeons au hennissement des chevaux , au choc des armes blanches, au tir des engins traditionnels et à poudre, à  toute la gamme des cris de guerre, articulés ou inarticulés.

N’oublions pas non plus que la présence de la musique militaire est attestée bien avant 1300 (il faudrait remonter aux fameuses trompettes de Jéricho!) et bien après 1550, jusqu’a nos jours inclusivement.

N’oublions pas enfin que l’un des problèmes les plus délicats, notamment pour la période envisagée, consiste à préciser les rapports entre la musique militaire et la musique tout court, qu’elle soit sacrée ou profane (instruments, compositeurs, exécutants).

Je commencerai mon propos, lequel ne se veut qu’une rapide esquisse ou qu’une simple exploration, en recourant au chapitre intitulé <<Des trompettes, des tambours, des cymbales, des fifres, des haut-bois>> dans cette encyclopédie militaire, remarquable pour son temps, qu’est l’Histoire de la milice françoise de Pére Gabriel Daniel. Celui-ci mentionne d’abord la trompette, utilisée par et pour  les troupes à cheval:

Click here to read this article From Crecy to Mohacs



This entry was posted in Articles and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.